Version française
English version


Contact


Ferme St Eloy - 14330 Le Molay Littry

Tél : 06 08 31 72 38

 
Titouan Amorin

Tél : 06 76 94 83 64

Nous écrire

Chevaux à vendre

CALYSO D'ESCOLINA

Plus d'infos

Rejoignez-nous

God save the Queen and the Lusitano horse!

 

C’est dans le comté de Warwick, dans les superbes installations du Warwick College de Moreton Morerell, qu’avait lieu ce week-end le traditionnel festival « Lusitano Breed Show », organisé par la très active LBSGB ( Lusitano Breed Society of Great Britain). Reportage.. 

  On sait l’amour des sujets de sa majesté pour les chevaux, mais on sait moins la passion qu’ils entretiennent avec le Lusitanien. Au programme du festival des concours Modèles & Allures, de l’équitation de travail avec la présence des membres de l’équipe nationnale britannique, des démonstrations d’équitation traditionnelle et un concours de saut d’obstacles !

 

   L’occasion aussi de rencontrer l’éminente Sylvia Loch, pionnière du cheval ibérique dans lîle, fondatrice de la LBSGB, autour d’une interwiew pour nous livrer ses observations sur l’évolution du Lusitanien aujourd’hui au Royaume-Uni.


Les installations du Warwick College se situent dans le comté de Warwick, en plein coeur de l'Angleterre, superbe région connue comme lieu de naissance de Shakespeare. Une région éminemment équestre qui s'impose comme le lieu idéal pour l'organisation de ce type de festival.

 

 

 Un charmant cottage de la région de Warwick aux allures de maison de Hobbit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Résultats du Concours Modèles & Allures:

 Mâle de 1 an:

 

*1er Igor, par Califa ( CIR) et Sanzala. Prop: Alice Purvis.

   Petit fils du champion des champions de cet année Califa ( Coudelaria Inacio Ramos), lui même petit fils de Scapin ( RBO)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mâle de 2 ans

 

*1er Helios par Olimpo et Triana prop : Wynn Lusitano

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mâle de trois ans

 

Gladiator par Uivador da Broa ( MTV) et Xacira prop : Pen Llyn Stud

Gladiator remporte aussi l'épreuve des jeunes toutes catégories confondues. On retrouve la lignée d'Uivador da Broa, le premier cheval Veiga importé dans l'île.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pouliche 1 à 3 ans

 

1er Graca, 3ans, par Pelicano et Athea *Médaille d’argent prop : Wynn Lusitano

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jument de 4 ans et + en main

 

1ère Bailarina par Question Ador et Hinorca prop : Sara Dias Ayton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juments montées:

 

1er Evolution, par Napoleonico et Xarvge *Médaille d’Argent prop : Beth Heron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mâles montés de 4 ans et +:

 

Sans conteste la catégorie reine du festival. Trois médailles distribuées. De très bons chevaux présentés, dont deux pépites à découvrir absolument.

 

 

1er Califa, par Lancelot du Coussoul ( SCV) et XInita ( SPP) ***Médaille d'or et Champion des champion 2014 prop. et cavalier : Fiona Price Jones

 

 

 

2ème Zimbral ( EL) par Ortega ( RT) et Negaça ( EL) ***Médaille d'or prop. et cavalier : Emma Brooks. Gros coup de coeur pour ce cheval. Des allures et un coeur hors du commun!

 

 

3ème Bombastico ( SEE)  par Trovador et Rita ( SPA) par Arinto ( PB)***Médaille d’argent  Prop : Julianne Fernandez Cavalière : Holly Barber

 

 

   Le juge du festival, l'Eng. Joao Ralao Duarte, n'a pas hésité à justifier ses choix et expliquer avec pédagogie les critères morphologiques recherchés chez un cheval lusitanien de qualité.

 

 

 

 

 

 

 

 

    Le superbe Eros II da Sernadinha, par Spartacus ( CSM) et Teara ( CSM). Propre frère de Campeador. Forfait pour cause de légère blessure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Interwiew avec Sylvia Loch

 

Syvia Loch, fondatrice et présidente d'honneur de la LBSGB, auteur d'ouvrages de références " The Royal Horses in Europe" et " The balanced horse", récemment décorée de l'ordre du mérite par le gouvernement potugais.

 

I. En tant que présidente d’honneur de la LBSGB. Pouvez- vous nous dire quelle place occupe le Lusitanien dans le cœur des Britanniques ?

 

"Le Lusitanien reste encore de nos jours un cheval rare au Royaume Uni. Il est cependant de plus en plus populaire et apprécié. C’est le fruit d’un long travail ( ndlr La fondation de la LBSGB remonte à 1982) contre les préjugés. Il y encore 20 ans on ne distinguait même pas entre PRE et PSL, on parlait « d’Andalou ». Aujourd’hui il est bien plus respecté qu’il y a seulement 10 ans. La présence croissante de bons chevaux sur les rectangles de dressage à haut niveau, comme aux derniers J.O de Londres avec Rubi a aussi contribué à donner une image plus favorable chez les professionnels et les juges."

 

II. Il est vrai qu’on sent un véritable engouement mondial pour le Lusitanien ces dernières années, la tendance n’est donc pas différente aux U.K ?

 

"Moi, j’ai toujours affirmé que le Lusitanien était certainement le meilleur cheval de selle au monde pour l’équitation classique. Avoir vécu 10 ans au Portugal et côtoyer cette extraordinaire cheval m’a donné cette profonde conviction. La seule différence avec hier, c’est qu'aujourd’hui, de plus en plus de gens en Angleterre s’accordent à le dire, y compris des professionnels et des juges qui n’ont pas forcément une connaissance approfondie en la matière."

 

III. La tendance actuelle consiste à orienter la sélection du Lusitanien vers le Dressage de compétition, quelle est votre opinion sur le sujet ?

 

"L’essentiel, il me semble, est de ne surtout pas oublier les qualités qui nous font tant aimer ce cheval : le tempérament et surtout l’aptitude au rassembler. J’ai parfois un peu peur que le tempéremment guerrier que l’on peut retrouver chez certains chevaux de tauromachie ne soit sacrifié au profit de la qualité des allures nécessaires à la pratique du dressage classique sur des rectangles de dressage. En tout cas, il ne faut surtout pas perdre l’aptitude au rassembler. Par ailleurs les juges modernes savent de plus en plus juger avec justesse les chevaux ibériques sur les rectangles. C'est une question d'habitude."

 

La soirée de gala du samedi: une démonstration d'équitation traditionnelle au carretón avec Pedro Neves, un duo danse flamenco et une mini foire golega.

 

 

 

 A ne pas manquer: s'offrir une dernière pinte dans les chaleureux pubs de la région avant traverser de nouveau la Manche!

 

 

 

  Un grand merci à à l'accueil chaleureux réservé par toute l'équipe du festival, en particulier à la très dynamique Corinne Farinha.

Titouan Amorin.

 

Article mis en ligne le 07/07/2014.



Restez informés

Pour suivre l'actualité de notre site en continu, abonnez vous à notre flux rss ou choisissez l'une de nos catégories d'actualités.