Fil de lecture
Version française
English version


Contact


Haras de Saint Eloy

Ferme Saint Eloy

2518 Rue du Bois

Le Planitre

14330 Le Molay Littry

 
Titouan Amorin

Tél : 06 76 94 83 64

 

Tél : 06 08 31 72 38

Nous écrire

Chevaux à vendre

CYRUS BLACK DE MADIER

Plus d'infos

Rejoignez-nous

Historique de l'élevage

 

Plongez dans l'univers du haras de Saint Eloy en vidéo!

 

   Situé au coeur du riche Bessin, à l’ouest de Bayeux, l'un des trois triangle d'or de l'élevage de chevaux en Normandie, le haras a été fondé en 1992 par Isabelle Amorin qui s'installe dans la très ancienne métairie du château du Molay; la ferme de Saint Eloy dont le haras tire son nom.

   Le corps de ferme est à l'image des fermes-manoirs du pays avec son architecture sobre et élégante: la pierre de Caen domine dans le logis principal du XVIIème autour duquel se trouve les bâtiments d'exploitation agricole d'âges et de styles différents.

 

   Les excellentes terres, près de de la côte, généreusement arrosées étaient jusque là exploitées par des bovins et ovins, donc très propices à l'élevage de chevaux. Le maillage typique du bocage normand avec ses haies ancestrales qui offrent des excellents abris contre les vents d'ouest l'hiver ainsi que la climat tempéré permettent de réunir les conditions optimales. La région abrite d’ailleurs un grand nombre de haras de premier plan, ces herbages ont vu naître de chevaux exceptionnels. Almansor (galopeur, triple gagnant de Gr1 au haras d’Etreham), Ourasi (le légendaire trotteur), Orient Express (vice champion du monde de CSO 2014 au Haras de la Gisloterie), Opgun Louvo (double champion du monde CCE au haras des Louveaux), pour ne citer que les plus récents ont en effet en commun de venir malgré leur différentes disciplines de prédilection de venir du même terroir.

 

Le Bessin, un terroir d'exception 

 

 

 

 

   L’élevage a commencé en 2000, avec l’acquisition par Isabel AMORÍN, fille de l’écrivain, peintre et sculpteur Fernando AMORÍN CENDEJAS, de 4 juments, toutes filles ou petites filles du grand Nilo (MTV), et du spectaculaire et charismatique étalon Fado de Courenne. La jumenterie s’est peu à peu étoffée avec une base de sélection rigoureuse basée essentiellement sur la qualité irréprochable du pas et du galop.

 

 

 

 

   Plusieurs étalons ont stationné à Saint Eloy tel Ordeiro LC, Kazan du Coussoul et Fado de Courenne. D’autres ont servis ponctuellement la jumenterie, tel Babus FSA, Vencedor do Retiro, IRS, Imperador. Le “sire” actuel du haras est sans conteste l’exceptionnel Sultao RC. Il a été rejoint par un de ses fils Jedi d’Escolina pour sa première de monte en 2019.

 

Sultao RC et Jedi d'Escolina, deux étalons reproducteurs du haras de St Eloy

 

 

 

 

 

 La stratégie d’élevage a été orientée selon deux méthodes. D'une part la sélections des meilleures juments des étalons “maisons”, recroisées ensuite avec d’autres sires de la maison ou avec des rares apports de sang extérieurs et l’achat ponctuel de poulinières ou jeunes juments destinées à reproduire. La taille de la jumenterie a varié selon les périodes, allant jusqu’à 15 poulinières pour finalement se stabiliser ces dernières années vers 5 ou 6 naissances par an.

 

 

 

 

 

 

L’un des aspects originaux de l’élevage est directement lié à son système d’exploitation, L’élevage de St Eloy est en effet l’un des seuls élevage français familial à valoriser en interne sa production de la naissance jusqu’aux concours jeunes chevaux. Toutes les étapes; reproduction, naissances, éducation, débourrage, sortie en compétition sont effectuées par la famille Amorin. Cette obervation constante et leur considérable expérience du terrain leur permettent donc connaître à fond les chevaux qu’ils élèvent.

 

Le remarquable savoir-faire de la famille Amorín

 

 

 

   

   Régulièrement primé en concours d’élevage et de dressage. Le haras s’est forgé au fil du temps une solide réputation de sérieux et de professionnalisme au service d’une clientèle variée. En 2019, la détermination et les efforts contants se sont vus récompensés par la confirmation de l’étalon reproducteur Jedi d’Escolina, fils de Sultao RC & Xelma VA Haxixe AR qui s’octroie la meilleure note française sur 32 chevaux avec 74 points . C’est aujourd’hui Titouan Amorin-Tournemire qui préside à la destiné de l’élevage. 

 

 

Corleone d'Escolina et Titouan Amorin-Tournemire en compétition